Accueil Burn-out Les 5 erreurs qui t’enlisent dans ton burn-out !

Les 5 erreurs qui t’enlisent dans ton burn-out !

Par Elise

Bien que tu souhaites du plus profond de ton être aller mieux, sans t’en rendre compte, la manière dont tu te sens et la disposition de ton esprit peuvent t’éloigner de ton désir.

A travers cet article je vais te confier les 5 erreurs principales à ne pas faire si tu veux surmonter ton état :

1.     Ne pas prendre en considération ton état

Tu ne comprends pas ce qui t’arrive, tu n’acceptes pas d’être en arrêt, tu te refuses d’être dans cet état, tu n’acceptes pas d’être mal et tu rejettes le fait d’avoir trébuché, tu ressens de l’injustice, de la colère… Bref tu combats ton état !

Cependant es-tu sûr(e) d’aller bien ?

Tes symptômes touchent ton système cognitif, émotif, psychologique et physique. Il faut admettre que le syndrome qui te touche est grave et nécessite toute ton attention pour t’en sortir. Tu dois prendre en considération ton état. C’est en acceptant ce qui t’arrive que tu pourras t’autoriser à aller mieux. Si tu en es arrivé(e) là, c’est qu’il est temps désormais de te retrouver afin de t’accorder tout le temps nécessaire pour ta reconstruction.

Il faut plusieurs mois pour se relever d’un burn-out et la durée dépend de la gravité de ton état, de ta propre capacité à remonter, de tes facteurs de stress… Si tu ne respectes pas la convalescence nécessaire, et que tu n’apportes aucun changement, ton risque de rechute est évalué à 40%. Rien ne sert donc de te précipiter. La priorité c’est toi. Alors donne toi tout le temps dont tu as besoin pour récupérer et fais toi accompagner par des professionnels de santé spécialisés.

Centralise désormais ton énergie sur toi. Si tu ne changes pas de comportement et continue à combattre ton état, le burn-out va s’accrocher encore plus profondément. La meilleure façon de t’en sortir c’est d’accepter pour enfin prendre soin de toi.

2.     Se renfermer sur toi

Il est plus difficile d’exprimer une souffrance psychique qu’une souffrance physique alors qu’elle est tout aussi douloureuse. Le mal être et particulièrement le burn-out est mal perçu, et renvoie à une mauvaise image qui peut tendre à te rendre fautif de ce qui t’arrive. Tu te sens incompris ce qui te rend encore plus mal et te donne envie de te couper du monde.

Tu as alors le sentiment d’être en échec, d’être perçu comme non fiable, de te sentir anormal, faible… La culpabilité et la honte t’envahissent à mesure où ton estime s’affaiblit. Résultat tu t’isoles et tu n’arrives plus à affronter le regard des autres. Tu évites d’en parler, tu ne veux plus sortir de chez toi, pouvant aller jusqu’à avoir peur d’être en contact avec l’extérieur et la mise en place de stratagèmes défensifs d’évitement.

Alors que d’autres auraient déjà craqués depuis longtemps, c’est le fait d’être une personne justement plus résistante, consciencieuse, investie et solide mentalement qui t’a fait tenir sur la durée dans un contexte toxique. Mais cette résistance t’a affectée profondément.

Garde la tête haute, ton burn-out ne retire pas ce que tu es au fond !

Ton état ne reflète pas qui tu es. Ton état t’indique simplement que quelque chose affecte ton état de santé et que tu dois au plus vite te préserver.

Cesse de t’accabler. Reprend conscience que tu n’as pas échoué, car avoir des limites n’est pas un échec. Qui ne tomberait pas en tentant d’accomplir l’irréalisable ? Tu peux être fier(e) de toi, et te remercier d’avoir des limites vitales. Tu es humain(e), avec des limites d’être humain. Qui pourrait avoir honte de cela ?

Parle de ce qui t’arrive sans crainte car tu n’es pas seul(e) à tomber et entoure-toi de personnes bienveillantes pour t’aider à te relever.

3.     Stagner dans tes pensées négatives

Rester dans des pensées noires te prive l’accès à ce qui te plaît, à ce que tu aimes, à ce qui te fait du bien… A toutes tes sources naturelles de bonheur et d’épanouissement.

En te coupant au bien-être, tu te noies dans la souffrance et le mal de vivre. Ta vision de la vie – de ta propre vie devient aussi obscure que tes pensées, tu te sens alors de plus en plus mal. La négativité t’enveloppe intégralement.

Il est impossible de t’ouvrir au bon coté des choses, car tu n’es plus capable de les voir. Tu te trouves à l’opposer, tu ne peux attirer et être attiré(e) que par ce qui émet la même fréquence que tes émotions actuelles, à savoir : de la négativité, de la crainte, de la peine et du mal être. C’est comme si tu avais mis tous tes filtres sur du négatif et seul le négatif parvient alors à toi.

Et pourtant tu peux changer cette façon d’être, tu peux modifier le cours de tes pensées. Au lieu de te focaliser sur ce qui te rend mal, tu peux te concentrer sur ce qui te fait ressentir de belles émotions, sur ce qui t’apaise et te redonne le sourire. Et tu peux commencer par te poser quelques instants sur quelque chose que tu apprécies vraiment. Et ressentir tout le bien être que cela t’apporte simplement.

Apprend que tu peux filtrer tes pensées afin de ne garder que le meilleur. Rien ne t’empêche de troquer ton mal être par de jolies pensées, tu as le pouvoir de modifier la façon de te sentir. Il te suffit d’essayer pour expérimenter ce que cela change en toi…

Le fait de changer à l’intérieur permet de transformer comment l’on perçoit l’extérieur.

4.     Te focaliser sur un avenir sombre

Le burn-out apporte son lot d’incertitudes :

  • durée arrêt de travail : incertaine,
  • revenus : incertains,
  • date retour à la normal : incertaine,
  • délai récupération capacités : incertain…

Vu comme ça il y a de quoi t’inquiéter… Sais-tu que seule l’espèce humaine est capable de s’inquiéter pour quelque chose qui ne s’est pas encore passée. Pourquoi ? Tout simplement car nous aimons tout contrôler. Mais à bien y penser la vie est imprévisible alors elle échappe totalement à notre contrôle, il faut l’accepter.

«Face à une situation difficile, si quelque chose peut être entrepris, il n’y a pas de raison de s’inquiéter. Si rien ne peut l’être, il n’est pas utile de s’inquiéter.»

Dalaï Lama

Quoi de pire que de vivre ta vie, sans être vraiment présent ! En passant ton temps à t’inquiéter, c’est la meilleure façon de passer à coté de tout ce qui se passe de bien autour de toi. Comment ne pas manquer une occasion de te sentir mieux si restes sur tes inquiétudes pour l’avenir ?

Car oui, le futur est incertain et on ne peut savoir de quoi « demain » sera fait. Alors pourquoi t’inquiéter pour une supposition ? Tant de choses peuvent se passer bonnes comme mauvaises. D’ailleurs, une même chose peut être mauvaise pour certain et merveilleuse pour d’autre. Tout dépend de ce que l’on en fait, et de comment on ressent et accueille ce qui arrive. Bon ou mauvais ne veut rien dire en fait car c’est subjectif. Et ni toi, ni moi ne pouvons savoir ce qui va se passer.

Tu peux très bien dessiner un avenir horrible et affreux, ou bien au contraire l’esquisser des plus radieux. Mais de ces deux croquis, imprègne-toi de celui qui te fait ressentir la meilleure émotion. Il est inutile de perdre du temps avec des pensées anxiogènes envers ce qui ne s’est pas encore passé, car ce qui compte vraiment c’est ce que tu vas faire de l’instant présent. N’oublie pas que c’est ce que tu mets en place maintenant qui va définir ton avenir. C’est ta façon de vivre, de penser, d’appréhender ta vie à cet instant même qui façonne ton futur.

Etre déterminé(e) c’est ne visualiser que le succès et saisir ainsi toutes les opportunités pour y arriver. Se décourager c’est être paralysé(e) par la peur de l’échec et ne visualiser que le pire dans chaque situation.

Tout peut très mal se passer mais le bon coté c’est que le contraire est possible aussi ! Dans tous les cas, la réussite comme l’échec est une possibilité, ce qui fera la différence c’est l’état d’esprit dans lequel tu te trouves pour traverser cette épreuve. Est-ce que tu t’arrêtes ou au contraire est-ce que tu t’en sers pour grandir ? Soit déterminé(e) pour ne plus être bloqué(e) par tes craintes qui t’empêchent d’avancer.

Autant te concentrer sur ton présent pour en faire quelque chose de bénéfique pour toi. Tu peux commencer par te ressourcer, c’est la première étape pour retrouver tes capacités et te permettent ainsi de rebondir dans ton avenir.

5.     Te limiter

Une fois la prise de conscience du burn-out effectuée, tu te retrouves démuni(e) de tes repères. Tout est parti en éclat et tu es perdu(e), totalement vidé(e). Tu te dévalorises, tu perds confiance, te rabaisses et te dénigres. Ta perte de capacité contribue à cette mauvaise image que tu as de toi et déprécie la valeur que tu te portes.

Ces agissements te limitent dans ta vie. Ta vision de toi même est si négative que tu te forges tout(e) seul(e) les liens qui t’empêchent désormais d’avancer.

Et pourtant si tu vis si mal ce moment c’est tout simplement que l’image que tu as de toi est erronée, et ne laisse pas s’exprimer ton vrai toi. Tu as besoin de vivre pleinement ta vie en faisant ce que tu aimes et le plus souvent possible, en explorant ta vie joyeusement, en vivant tes passions, en appréciant tout ce qui t’entoure naturellement, en partageant tes envies, tes pensées, tes expériences… En étant tout simplement vivant.

Alors ne restreint pas ta vie à ton mal être mais redécouvre ce qui compte vraiment pour toi au lieu de passer à coté de l’essentiel. Toi seul(e) peut créer la vie qui te correspond. Si tu es en accord avec ton essence profonde, tu trouveras le bien-être. Ne te limite pas dans tes choix, dans tes croyances, dans tes pensées, ouvre ton esprit au champ des possibles.

Lorsque que l’on est aligné avec soi même on se sent bien. Redécouvre tes valeurs, tes besoins, tes qualités et la bienveillance envers toi même… Et si ce burn-out était l’occasion de découvrir qui tu es vraiment au fond ?

Si tu te retrouves dans ces erreurs, ne t’en fais car tu sais maintenant que cela ne t’aide pas et que tu peux faire autrement…

Ne sombre pas sous tes mauvaises croyances et pensées négatives. Change ton regard pour profiter de ce que cette situation t’apporte : un moment de pause afin de te recentrer sur toi même.

« Celui qui a de l’espoir voit le succès où d’autres voient l’échec, le soleil où d’autres voient les ténèbres et la tempête. »

Orison Swett Marden

Comme la nature qui renaît de ses cendres, le burn-out peut être l’élément déclencheur de changements et d’améliorations dans ta façon d’appréhender les aspects de ta vie. Il te permet d’avoir une introspection sur toi même, sur ce que tu veux, sur ce qui compte pour toi, sur tes faiblesses, tes atouts… Prend de la hauteur pour observer avec un œil nouveau ton burn-out et savoir ce que tu vas en faire de bon pour toi.

0 commentaire
0

Ces articles peuvent t'intéresser

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter Lire plus